Calendrier de l’Avent #9 La petite danseuse

Suite de ma série d’articles sur la Danse : Aujourd’hui je vous parle de la Petite Danseuse de 14 ans de Camille Laurens.
Camille Laurens cherche dans cet ouvrage à retracer la vie de la jeune fille qui a servi de modèle à Degas pour modeler sa célèbre sculpture. Nous sommes plongés dans le monde de l’époque à partir des écrits retraçant la réception houleuse de l’oeuvre, ce qui peut nous paraître aujourd’hui étonnant tant les représentations du corps féminin ont changé. Cette réception plus que réservée nous permet de regarder mieux la danseuse, de se débarrasser de nos yeux contemporains, qui font du petit rat de l’Opéra une icône remplie de grâce et de beauté. A y regarder mieux, la petite danseuse de l’Opéra  ne correspond pas à ce cliché. Elle a la tête renversée en arrière, dans une expression pincée, les yeux mi-clos. La posture n’est pas non plus typique d’une danseuse. Camille Laurens consulte les textes écrits par les grands auteur de l’époque, évoquant le travail de Degas et sa personnalité revêche et solitaire. D’après les témoignages de l’époque, on imagine les séances de pose. L’autrice a également consulté les actes d’état civil qui lui ont appris que la soeur ainée de la petite danseuse a une grande carrière à l’Opéra. On retrace de la mère qui élève seule ses enfants et qui vient du Nord. On apprend que la soeur ainée de la petite danseuse a fait une grande carrière à l’Opéra. En revanche, on perd totalement la trace de la petite danseuse. Est elle décédée jeune ? est elle tombée dans les méandres de la prostitution ? Parce que là encore, bien loin de la vie actuelle des danseuses de l’Opéra, les jeunes danseuses s’entraînait dur, sous le regard de ceux qui les entretenaient, selon l’expression pudique habituellement utilisée. Mais il y avait peu d’élues. Une blessure, des capacités physiques insuffisantes et s’en était fini.
A un degré de Celle que Vous croyez, Camille Laurens parvient à faire vivre sous nos yeux le 19e siècle, l’univers artistique de cette période, éclairant aussi sous un nouveau jour l’Exposition de Degas au Musée d’Orsay dont je vous parlais hier.
La petite danseuse de 14 ans de Camille Laurens chez Stock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code