Dedans / Dehors

Il y a quelques temps, je vous vous livrai un premier Ambiance Cover consacré à Magritte.

Au delà de cette analyse, sur le plan strictement esthétique, l’encadrement d’une fenêtre donne souvent beaucoup de charme à une photographie car il y exprime simplement une opposition entre le de Dedans et le Dehors.

Un beau paysage vu de la fenêtre de sa chambre n’a pas le même charme que si le photographe s’y trouve pris entièrement. D’abord, il y a un décalage entre l’exposition de la pièce et celui du dehors et ce contraste donne de la force  à l’éclairage de l’extérieur en en faisant ressortir  la brillance.

Et puis, voir un beau paysage depuis son cocon créée une  profonde interaction entre  le sujet de la photographie et le photographe puis le spectateur qui se trouve dans la même position que le premier, c’est à dire en train d’observer un paysage de loin, à travers l’embrasure d’une fenêtre.

Finalement, photographier un paysage de chez soi, c’est aussi évoquer le bien être et la joie de simple de découvrir un point de vue agréable tout en profitant du cadre apaisant de son intérieur.

Dont acte …..

De dedans …

De Jour …

De nuit …..

On devine des reflets, on ne voit que le haut des bâtiments ….

Les fenêtres ont comme une existence propre ; elles observent celui qui regarde ou qui photographie …

En tout cas, on voit la ville sous d’autres angles quand on est sous les toits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code