La Bande Son des Vacances

Si le rayon de la littérature jeunesse regorge de multiples propositions qui sont souvent de très bonne qualité, il est revanche beaucoup plus difficile de trouver, à mon sens, des musiques et des histoires pour les heures de voiture, inévitables en voyage ou dans tous les déplacements de la vie quotidienne.

Très tôt, nous avions acheté le CD d’Emilie Jolie qui est une madeleine de Proust du papa et une très belle découverte pour moi. Cela a tout de suite collé, alors même que les loulous n’avaient pas trois ans. Ils ont d’abord adhéré aux chansons qui ressemblent le plus à des comptines comme celles du hérisson puis ont évolué au fil des années pour demander tous les étés, de passer et de repasser encore ce très bel album (Cf mon premier article sur le sujet ici). Ils sont entrés dans l’histoire, ont découvert les textes les plus compliqués et reprennent à tue-tête leurs airs préférés.

la BO des vacances

Seulement voilà …. le conducteur, c’est à dire moi, en à eu marre, d’entendre ces chansons. Le seul hic est que nous avons eu des difficultés à trouver des albums de qualité équivalente, qui ne soit ni un album de comptines un peu basique, ni quelque chose de trop intellectualisant du type les comptines sous un air de jazz qui font envie sur l’étagère mais qui ne m’ont pas toujours convaincue. Reste qu’au fil du temps, nous avons déniché d’autres perles qui ont fait l’unanimité dans la voiture.

les cromosaures de l'espace D’abord, carton plein pour Les Cromosaures de l’Espace qui met en scène un vaisseau en perdition dans l’espace qui se confrontera à différents monstres. Mais ce qui fait l’intérêt du film, ce n’est pas l’histoire mais la narration portée par les dialogues entre ce capitaine loufoque et les membres de l’équipage. Pour résumer le ton, on est entre l’écriture des Nuls et celle d’Alexandre Astier dans un mélange d’absurde et de comique de second degré, le tout porté par une musique rigolote. 
Pour donner un exemple, à un moment, les tentacules d’un monstre détruisent tout dont le super bras hypersonique à rayon constructeur – ce ne sont pas les termes exacts mais cela vous donne le style – Les illustrations du livre permettent aux plus jeunes de suivre le cours des événements.

les cromosaures de l'espace

Ensuite, nous avons découvert le Carnaval jazz des Animaux. Je vous disais tout à l’heure que je me méfiais des reprises de titres similaires façon jazz, rythme africain etc .. mais là c’est une vraie réussite, la musique accompagne la narration. On entend ainsi le loup tournoyer autour de la tête des éléphants, les kangourous sauter ou encore les tortues déambuler dououououcement. A la lecture, c’est Edouard Baer qui s’y colle et c’est très appréciable dans le sens où il a su se fondre dans le récit en prenant moins timbrée que d’habitude et en perdant toute tendance au cabotinage. le carnaval jazz des animaux
Coeur Battant Sortons de la savane africaine pour écouter l’histoire de Gerda et Kay dans Coeur Battant.  Kay a été emprisonné par la Reine des Neige qui a touché son coeur. Gerda fera tout pour retrouver son ami. L’histoire commence mal et tristement, et avec d’autant plus d’acuité que l’introduction est particulièrement poignante, mêlant la poésie et l’enfance de nos héros avec la méchanceté du troll qui répand le mal sur la Terre. Par la suite, Gerda rencontrera d’autres créatures méchantes également très bien décrites, non pas de manière statique mais par leurs actes, ce qui rend encore plus proche et plus fort leur cruauté. 
Ma fille de 5 ans ne voulait pas au départ continuer l’écoute car c’était trop triste mais a consenti à écouter toute l’histoire qui heureusement se termine bien. Une mention particulière doit être décernée à la voix d’Anne Boutin-Pied, chaude, posée et qui se mêle parfaitement à la musique de fond.
Autre solution sur la route des vacances, les livres lus qui sont notamment disponibles sur la plateforme Audible. Nous avons testé par ce biais les Vacances du Petit Nicolas lu par Benoit Poolevorde qui est parfait. Les enfants ont bien suivi et aimé les péripéties de ce petit personnage emblématique de ma jeunesse. Egalement, nous avons écouté le premier volume d’Harry Potter. Je craignais que ce soit trop long, trop difficile et surtout que cela fasse trop peur dans le dernier tiers du livre. En réalité, tout s’est bien passé jusqu’à la fin. Finalement, le film fait plus peur que l’histoire lue dans laquelle chacun se fait sa propre représentation de ce qui se passe. Même la loupiotte de trois ans a bien aimé, elle seulement eu besoin de quelques explications supplémentaires sur les raisons d’agir de tel ou tel personnage. L’interprétation de Bernard Giraudeau est très agréable, il contribue à donner une personnalité à chaque personnage, ce qui est important pour des enfants trop petits pour avoir vus les films ou avoir baigné dans l’époque de sortie des volumes et qui entrent donc pour la première fois dans cette histoire. les vacances du petit nicolasharry potter

Les Cromosaures de l’Espace Wladimir Anselme (Auteur), Brecht Evens (Illustrations) chez Actes Sud Junior
Le Carnaval Jazz des Animaux de de Taï-Marc Le Thanh (Auteur), Rose Poupelain (Illustrations), The Amazing Keystone Big Band (Interprète), Edouard Baer (Interprète) chez Gautier Languereau
Coeur Battant Editions les Mots magiques de Charlotte Volta (Illustrations), Anne Boutin-Pied (Avec la contribution de)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *