Proust à la radio #5

Prosut

 

Une Nouvelle fois les Chemins de la Connaissance s’attaquent à La Recherche du Temps Perdu, cette fois-ci sous l’angle de la jalousie.
Il est vrai que ce thème structure toute l’oeuvre en débutant des tourments du jeune enfant privé du baiser de sa mère le soir quand la famille reçoit des invités, puis en passant à l’enquête de Swann amoureux d’Odette pour aller jusqu’aux difficultés du narrateur confronté à l’amour lesbien d’Albertine.

La jalousie est si présente que c’est l’occasion de s’interroger sur les liens existants entre jalousie et amour. Y-a-t-il un amour sans jalousie ? Peut être s’agit-il plus d’une manifestation de son amour propre ? Ainsi, le narrateur est sur le point de quitter Albertine mais reste finalement avec elle quand il apprend qu’elle est amie avec la fille de M. VINTEUIL. De même, après avoir échafaudé mille scénarios et avoir espionné Odette, Swann la quitte en admettant qu’elle n’est pas son genre.

Quoiqu’il en soit, la jalousie désempare les héros proustiens, les fait souffrir est à l’occasion de scènes dignes de romans d’espionnage ou de révélations particulièrement crues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *