Sorcières ? Même pas peur !

Pour ce mois d’Halloween, je vous propose aujourd’hui un premier article sur les histoires de sorcières.

Marabout et bout de sorcières Faisons d’abord connaissance avec Fulberte de Marabout et bout de sorcière. Voici une sorcière fachée par nature qui reçoit un mage africain venu admirer ses talents. Elle reste sur ses gardes et se méfie. Lui essaie de comprendre à qui il a à faire. Elle essaie de l’impressionner par vol de balai qui s’avère catastrophique. Et …… finit par baisser sa garde et se laisser séduire peu à peu par son collègue. L’amour triomphe donc de la rude Fulberte ! Le propos séduit autant que le texte lui même fait des dialogues entre la méfiante sorcière et le mage. Les dialogues sont piquants, idéalement pourrait se faire à deux voix
Rabounia est aussi une sorcière vivant entre la page 56 et la page 63 du Recueil des Histoires pour le Soir. Elle n’en plus d’être dérangée de l’enfant qui pleure dans une histoire suivant la sienne. Alors, elle va aller le trouver en traversant d’autres histoires. Elle se trouve alors confrontée à un petit lapin tout blanc qui a perdu son pinpin, c’est à dire son doudou. La sorcière va alors devoir, comme son homologue Fulberte, faire preuve de tendresse et mettre au rebus les sorts d’odeur de putois et de pétrification. Une fois le problème réglé, elle retourne à sa place mais l’aventure l’a certainement changée un petit peu …. rabounia
ma grand mère est une sorcière Et si en définitive les sorcières ne sont pas les horribles créatures que l’on pensait ? Et si elles étaient victimes de leur mauvaise réputation ? Tel est le problème de la petite fille de Ma Grand Mère est une sorcière. Cette petite fille souffre de la différence de sa grand mère et cherche à l’habiller comme Madame tout le monde, avec une robe, un chapeau classiques assortis d’une coiffure du même acabi. Certes, sa grand mère se fond désormais dans la masse des autres mamies mais elle dépérit. Quelle est la solution pour lui redonner sa joie de vivre ? En faire à nouveau une vraie sorcière pardi !Une façon de s’interroger avec les enfants sur les stéréotypes, l’apparence et les préjugés.
Autre sorcière qui n’est pas si méchante qu’elle en l’air, celle des Baisers de Cornelius. Cornelius est un homme qui fabrique mille et une choses mais qui est triste de ne jamais avoir rencontré l’amour. Il met alors au point une machine à bisous. Ces bisous volent et rendent heureux tous les villageois. Ils arrivent jusqu’à la sorcière qui se transforment en belle dame qui n’effraie plus personne et raconte des histoires aux enfants. Les baisers de Cornélius
  • Marabout et Bout de sorcières de Véronique Massenot (Auteur), Muriel Kerba-Supiot (Auteur) chez GAUTIER-LANGUEREAU
  • La sorcière Rabounia de Marianne Barcilon (Illustrations), Christine Naumann-Villemin (Scenario) à l’Ecole des Loisirs
  • Ma grand mère est une sorcière de Tracey Corderoy (Auteur), Joe Berger (Illustrations), Anne Krief (Traduction) aux Editions Gallimard Jeunesse
  • Les Baisers de Cornélus de de Agnès de Lestrade (Auteur), Charlotte Cottereau (Illustrations) chez Balivernes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *