Les enfants et la nature

Par ces temps pluvieux qui couvrent la France, voici une sélection de livres pour enfants qui explorent sous différents angles notre rapport à la nature.

L'ogre l'arbre et l'enfantD’abord, L’arbre, l’ogre et l’enfant permet de donner met en scène un homme qui, du point de vue de l’enfant narrateur, ressemble à un ogre tant ses mains sont grosses et sales, tant ses vêtements sont abîmés. Cet ogre vit dans un square et peu à peu, au fils de ses visites, l’enfant l’apprivoise  et avec leur amitié, naît le plaisir d’observer l’unique arbre de ce petit parc coincé dans le béton de la ville. Mais un jour, les riverains font couper l’arbre puis arrive l’hiver et l’ogre disparaît et toute la magie née de la relation entre l’arbre, l’enfant et l’ogre disparaît. Ne reste de ce dernier qu’un bouton tombé de son manteau. L’enfant a alors l’idée de le planter et il surgit alors un petit arbre annonçant le printemps. Le livre est illustré de douces aquarelles qui accompagnent à merveille le récit et évoquent les émotions du narrateur. Au delà d’une trame narrative simple, les sentiments évoqués sont complexes : rapport entre le beau et le laid, entre les apparences et la réalité et entre la ville et la nature rejetée du milieu urbain, comme l’est aussi l’homme aux apparences effrayantes.

le zoo sans animaux

Pour poursuivre la réflexion, dans le Zoo sans animaux, le lecteur accompagne une petite famille lors de sa visite au zoo. Mais, ce zoo apparaît bien étrange, les cages et les volières sont vides. Tout semble triste, comme les illustrations qui sont en noir et blanc. Quelques pages de couleurs apparaissent pourtant. Elles montrent les enfants en train de jouer avec des animaux en liberté. Voilà de quoi dépeindre la tristesse toujours passée sous silence d’un zoo et d’aborder ainsi la question de la captivité. C’est aussi faire une belle part à l’imaginaire des enfants toujours prompt à se défaire du carcan des adultes pour s’amuser.

regarde en hautDans Regarde en Haut, la nature est aussi à l’honneur sur un ton symbolique et discret. Peu d’écrit pour ce livre ; la narration se fait essentiellement par l’image. On comprend seulement qu’une petite fille a les jambes cassées et elle observe depuis la fenêtre de sa chambre les passants dans la rue. Le point de vue du dessin est le sien ; on découvre ainsi la rue en surplomb. Peu à peu elle va lier contact avec les passants et trouver le moyen avec eux de découvrir leur visage et non simplement le haut de leurs crânes. L’image est au début sombre, faite de traits noirs sur fond blanc. Mais peu à peu, les arbres du trottoir se parent de jolies fleurs roses et le petit pot posé sur le rebord de la fenêtre voit aussi poindre une petite pousse. C’est le renouveau et le moment de la guérison qui quitte alors son point d’observation pour entrer à nouveau dans la vie. Une jolie histoire japonisante pour initier les enfants à l’observation et aux implicites de la narration.

la cerise géante de monsieur jeanDans un tout autre registre, la Cerise Géante de Monsieur Jean raconte comment ce dernier chérit l’énorme cerise poussée sur son arbre et s’ingénie à la protéger de menaçants corbeaux. Malgré l’énergie qu’il déploie et l’ingéniosité dont il fait preuve, M. JEAN est bien impuissant face aux corbeaux goguenards et il ne semble gagner la bataille contre eux que parce que ceux-ci s’en vont d’eux mêmes, attirés par la promesse d’un fruit encore plus gros. Alors, Mr JEAN savoure sa victoire, prépare une belle table mais une mauvaise surprise l’attend hélas, témoignant de ce que la nature ne laisse pas facilement domestiquer par l’homme et qu’elle est en définitive plus perspicace que lui malgré les machines qu’il peut créer pour lutter contre elle. Pour les plus grands, c’est en effet l’occasion d’évoquer le rôle que veut prendre l’homme sur la nature en la domestiquant et sur le fait qu’il est bien impuissant à tout contrôler. C’est aussi une manière de parler des joies du jardinage, de l’attente que l’on retire de la croissance des plantes car Mr JEAN va jusqu’à rêver de sa cerise et des affreux corbeaux qui semblent lui en vouloir.

c'est quoi l'écologie

Pour les plus petits, Boubou et la forêt sans Arbre raconte l’histoire d’un petit africain confronté à la coupe des arbres de son village par d’effroyables machines. Il va alors utiliser un stratagème avec les animaux du village pour faire peur aux ouvriers et ainsi sauvegarder son environnement. Une histoire toute simple pour entamer une conversation avec les enfants sur la nécessité de préserver l’environnement.

 

boubou et la forêt sans arbre

Après les récits symboliques, passons au livre quasi documentaire avec C’est quoi l’Ecologie qui met à la portée des enfants les mécanismes de bio-dégradation des déchets verts et attire leur attention sur le fait que les autres déchets ne sont pas biodégradables et qu’ils ne doivent donc pas être abandonnés dans la nature. La famille qui est mise en scène dans l’histoire fait l’expérience de placer dans la terre du jardin des déchets de plastique d’un coté et des déchets bio-dégradables de l’autre puis observe ce qui se passe. En fin de livre, des conseils sont donnés aux enfants pour les inciter à recycler les objets dans des travaux manuels, à économiser l’eau. Il est aussi expliqué comment faire un abri à insectes.

c'est quoi l'écologie boubou et la forêt sans arbre la cerise géante de monsieur jean regarde en haut le zoo sans animaux L'ogre l'arbre et l'enfant
  • L’Ogre, l’Arbre et l’Enfant François Aubin Editions Circonflexe
  • Zoo Sans Animaux de Suzie LEE traduit par Noëlla KIM chez Actes Sud Jeunesse
  • La Cerise Géante de Mr JEAN BARROUX/TILLARD chez Alice Jeunesse
  • Boubou et la forêt sans arbres Cyril HAHN chez Castermann
  • Regarde en Haut Jin-Ho Jung éditions Rue du Monde
  • C’est quoi l’Ecologie ? Editions Auzou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *